La méthode Miha Bodytec

Un système d'électrostimulation stimulant 8 groupes musculaires en simultanée à 100% :

- biceps, triceps, quadri, ischio jambier, petit et grand fessiers, lombaires, dorso latéraux, dorso, abdominaux et pectoraux (sous poitrine pour les femmes).

- Les impulsions vont stimulés les 8 groupes musculaires à raison de 15 fois/minute, soit 300fois/20minutes.

- L'équivalent de 4 heures de sport intensif en terme de contractions musculaires.

D'abord, on a lu : "Vingt minutes d'électrostimulation = quatre heures de sport." On a dit... En fait, on n'a rien dit, vu qu'on ne pouvait pas parler, qu'on était essoufflé, couvert de sueur, avec une drôle d'impression, d'abord de fatigue musculaire, puis d'être passé sous une voiture, puis de planer (coucou les endorphines). Soit exactement, la même sensation qu'au sortir d'une grosse séance à l'ancienne, avec tout ce qu'il faut de renforcement musculaire (en témoignent les très profondes courbatures qu'on a traînées pendant quatre jours) et de cardio (en témoignent les sous-vêtements trempés quand on a retiré la combinaison).


Avant tout, il faut savoir que l'électrostimulation (ES) a évolué. Les souvenirs des deux pauvres électrodes commandées dans un téléachat de M6, qu'on se collait sur le gras du bidou pendant La Méthode Cauet, on peut les balayer.

Aujourd'hui on parle d'ES globale (en opposition à la locale), genre Sport Elec, cher à Bernard Laporte) et on enfile une combinaison gavée d'électrodes (une dizaine) appliquées sur à peu près tous les groupes musculaires, agonistes et antagonistes (par exemple les biceps et les triceps). Combinaison reliée ou par fil à une console, ou par Bluetooth à une appli, sur laquelle le coach gère puissance et durée des contractions (nous, 4 secondes pour 4 secondes de repos). Et à chacun d'entre elles, on fait des squats, des fentes, des pompes, du gainage voire du vélo, de la course, un peu ce qu'on veut quand on utilise du matériel sans fil. "On utilise l'ES locale depuis longtemps, pour la réathlétisation des blessés par exemple. Alors quand j'ai vu l'ES globale, je me suis dit que c'était un gadget, avoue Fodié Diarra, préparateur physique des équipes de France d'escrime. Et puis j'ai essayé et j'ai compris..."

"AU DEBUT, JE ME SUIS DIT QUE C'ETAIT

UN GADGET. ET PUIS J'AI ESSAYE ET J'AI COMPRIS."

 

Fodié Diarra, préparateur des équipes de France d'escrime.

C'est que l'ES globale ne fait pas de cadeau. En temps normal, c'est le cerveau qui dit aux muscles de se contracter. Là, ce sont les électrodes. Et si le cerveau fait travailler à l'économie par principe, ne sollicitant, donc, que le muscle superficiel, les électrodes vont chercher les fibres musculaires les plus profondes, celles qu'on atteint jamais. Alors, ça remue. Ce n'est pas désagréable, mais, lors de la première séance en tout cas, quand tous les muscles se serrent en même temps, les sensations sont assez impressionnantes.

"Contracter volontairement tous les groupes musculaires en synchronisation est quasiment impossible", analyse André Richard, DG de la marque spécialisée WIEMSpro France et ex-préparateur physique, notamment des pistards chinois pour les Jeux de Pékin et de Londres. On n'est pas programmé pour". Pourtant, il faut apprendre (ça vient au fil du temps) : moins on se précontracte, plus la contraction fait mal !

Mais ça vaut le coup. On peut ressentir des bénéfices dès 3 à 5 séances (on volette dans les escaliers dans lesquels on se traînait par exemple). Esthétiquement, ça reste du vrai sport, donc il faut compter trois mois pour voir sa ligne se transformer véritablement. Mais ça ne plaisante pas : "les résultats sur les fessiers sont tellement spectaculaires que des clientes nous demandent de retirer les électrodes, elles trouvent qu'elles prennent trop de fesses", sourit Hadri Jaffal, directeur du développement de la marque Iron Body Fit, la franchise leader des studios d'électrostimulation.

Eux ont ouvert trente salles en deux ans. "Avant on devait prospecter pour trouver des clients, maintenant les gens sont en attente." Alors les studios se multiplient. On ne saurait donc trop conseiller de faire attention à qui mène les séances. De la même manière qu'on ne met pas les doigts dans la prise, on ne joue pas avec l'électricité. Il serait d'autant plus dommage de se faire une déchirure qu'à l'origine, l'électrostimulation était destinée à soigner. Peu à peu, elle est devenue un outil de préparation physique. Usain Bolt l'utilise depuis des années par exemple. "En dehors du fait qu'elle est idéale pour les sportifs fragiles du dos, l'ES amène de la variété dans la prépa physique, analyse Alexandre Kossmann, préparateur des basketteurs de Levallois. Et casser la routine des athlètes permet de les garder investis."

Et pas seulement les athlètes. Fodié Diarra, également coach privé, utilise une combinaison d'électrostimulation globale avec ses clients. "Quand je leur fais faire une séance, ils ne veulent plus revenir aux exercices normaux !"

Source : Magazine l'Equipe

Les 6 avantages de l’EMS pour les femmes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/ Réduire la masse graisseuse


C’est un fait, les femmes stockent davantage de graisses comparé aux hommes. Elles sont donc nombreuses à pratiquer des heures de cardio, or c’est le renforcement musculaire qui aide à réduire considérablement la masse graisseuse. Pourquoi ? Car la musculation augmente le métabolisme de base. Plus ce dernier est élevé plus nous brûlons de calories au repos. Avec miha bodytec, le métabolisme basal est boosté très rapidement, on bénéficie d’un fort « after-burn » effect. 

2/ Gagner en force (sans gonfler)


Souvent oublié par les femmes (de moins en moins aujourd’hui) du fait que la musculation était réservée au hommes car celle ci développerait les muscles en volume. Or encore un fait physiologique (plus particulièrement dû aux hormones), les muscles des femmes ne se développent pas de la même manière que ceux des hommes qui eux vont prendre en volume. 
Une pratique régulière de l’EMS aide à renforcer l’ensemble des groupes musculaires afin d’avoir un corps tonique et sculpté et ce, sans avoir de niveau sportif spécifique ni se rendre à la salle pendant des heures. 

 

3/ Eliminer la cellulite


Encore une injustice de la nature, la cellulite est réservée aux femmes ! Pourquoi ? Le corps féminin contient beaucoup plus de cellules adipeuses dans le but de pouvoir stocker les graisses pour subvenir aux besoin de l’organisme en période de grossesse et allaitement. Seulement elle est bien difficile à éliminer… 
Pour contrer ce merveilleux phénomène, miha bodytec a un programme métabolique qui a pour but de drainer, donc d’augmenter la circulation lymphatique.
Ce programme se pratique avec des exercices cardio, contrairement au programme de renforcement musculaire qui stimule les muscles en profondeur. 

 

4/ Diminuer les risques de blessures 


Les femmes sujettes aux dérèglement hormonaux ou bien approchant/ayant dépassé la période de ménopause souffrent d’une chute d’oestrogènes. Ce qui engendre une perte de la masse musculaire et une diminution de la densité osseuse. Le corps devient alors plus vulnérable et accueille donc plus facilement les douleurs et les blessures. 
Un entraînement régulier de miha bodytec empêche la réduction de la masse musculaire et garde le corps tonique, ferme et robuste sans créer de stress ou de choc sur les articulations. L’EMS contribue également à la réduction des maux de dos, zone bien souvent oubliée lors du renforcement musculaire, ce qui rend cette zone moins stable. 

5/ Renforcer le périnée


Ce sujet intéresse d’avantage les femmes ayant accouché, les troubles liés aux faiblesses du plancher pelvien peuvent gâcher le quotidien. Ce muscle est souvent oublié et parfois vu comme un sujet tabou. 
Les études menées par l’institut spécialiste de l’EMS Gluckerkolleg ont montré une amélioration d’environ 75% des symptômes de troubles déjà après 6 semaines d’entraînement EMS. 

 

6/ Gagner du temps ! 


Travail, famille, enfants, sorties… La femme moderne est épanouie et veut se maintenir en forme mais manque de temps. Atteindre une fois pour toute ses objectifs, avoir de réels résultats avec un train de vie à 100 à l’heure est possible. 
Une séance de 20 minutes par semaine suffit quels que soient les objectifs, le niveau sportif, l’âge, etc. Le coach s’adapte à chaque détail pour que miha bodytec soit l’entraînement le plus efficace possible en un temps record. 

Adresse

Au Flot Body Sculpt

7 rue Gaston de Flotte

13012 Marseille

Horaires d'ouverture
Lundi au vendredi
08h - 21h
08h - 14h
Samedi
Dimanche
Fermé
Téléphone

06 63 49 85 45

nous trouver ?

2020 © Au Flot' Body Sculpt